Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Nous connaître

Avec plus de 50 000 adhérents, la Fédération Communication, Conseil, Culture (F3C) couvre 20 branches répartis en 5 pôles :

  • Postes - Finances - Distribution
  • Télécommunications - Prestataires du tertiaire
  • Médias
  • Conseil - Publicité
  • Culture - Animation - Sport

La fédération intervient et négocie dans tous ces secteurs. Les conventions collectives et les statuts sont différents. Cette diversité fait notre force et notre richesse dans nos débats.

Notre fédération regroupe tous les syndicats qui organisent les travailleurs issus de ces champs sur leurs territoires, quels que soient leur statut, leur âge ou leur nationalité.

Notre fédération est affiliée à la Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT), à Union Network International (UNI). Elle est membre de l’Union des Fédérations de Fonctionnaires et Assimilés.

Pour les journalistes, elle est affiliée à la Fédération Internationale de Journalistes (FIJ) et à la Fédération Européenne des Journalistes (FEJ).

Historique :

La F3C CFDT a été créée en octobre 2005, lors d'un congrès fondateur tenu à Dijon, par la fusion des anciennes fédération CFDT des Postes et Télécoms (FUPT-CFDT), fédération de la Communication et de la Culture (FTILAC-CFDT), ainsi que de la partie Services aux entreprises de la fédération des Services CFDT (services informatiques, prestataires du tertiaire, publicité et activités comptables). La création de cette nouvelle fédération a été mise en œuvre pour faire face aux défis de la convergence numérique et à l'émergence d'internet.

Nos valeurs clés :

  • L’indépendance : la CFDT estime nécessaire de distinguer ses responsabilités de celles des groupements politiques. La CFDT est indépendante à l’égard de l’État, des partis, des églises.
  • L’autonomie : L’indépendance de pensée et d’action sont inconcevables sans autonomie financière. Pour garantir cette liberté, la CFDT s’appuie sur un syndicalisme d’adhérents (participation des adhérents et des salariés à nos actions).
  • La liberté : notre syndicalisme est attaché à la liberté de conscience, d’opinion et d’expression, au respect des convictions personnelles, philosophiques, morales ou religieuses, au droit de constituer des associations.
  • L’émancipation : notre syndicalisme promeut l’émancipation individuelle et collective. Il lutte pour les droits essentiels de l’homme, de la famille et des groupes. Ce respect de la dignité et de la liberté des individus s’impose dans l’entreprise comme dans la société.
  • La solidarité : notre syndicalisme est soucieux d’une plus grande solidarité envers les catégories sociales, les régions et peuples les plus défavorisés et exclut les inégalités.
  • La démocratie : elle s’exprime dans nos fonctionnements internes de la confédération aux sections d’entreprises en assurant une large participation de nos adhérents aux décisions. Elle est organisée par nos statuts, nos règlements.

Notre fédération est gérée au quotidien par une commission exécutive élue par le bureau fédéral lors du congrès de Nantes en juin 2017.

Les membres de la commissions exécutive sont :

  • Jérôme Morin, secrétaire général
  • Sylvia Remy, secrétaire général adjointe
  • Christian Margottat, trésorier
  • Peggy Bellenger, Marie Buard, Stéphane Chevet,  René Fontanarava, Christophe Pauly, Denis Pirès, secrétaires nationaux