Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

MES TROP « CHERS » CHEQUES

Par Administrateur - 03 février 2011

Lundi 27 janvier 2011, le bateau amiral des filiales du Groupe La Poste Extélia, acheté à prix d’or en 2009, annonce aux partenaires sociaux la suppression de plus de 300 postes et la fermeture de plusieurs sites de production entre 2011 et 2012. Spécialisé dans l’externalisation des fonctions et dématérialisation de données (facture, courrier, documents fiscaux, contrats, abonnements …) Extélia est leader sur le marché du traitement de chèques en France et emploie 1600 personnes

Lundi 27 janvier 2011, le bateau amiral des filiales du Groupe La Poste Extélia, acheté à prix d’or en 2009, annonce aux partenaires sociaux la suppression de plus de 300 postes et la fermeture de plusieurs sites de production entre 2011 et 2012. Spécialisé dans l’externalisation des fonctions et dématérialisation de données (facture, courrier, documents fiscaux, contrats, abonnements …) Extélia est leader sur le marché du traitement de chèques en France et emploie 1600 personnes

Télécharger 11CP09 GLP Extelia.pdf (289Kb)
 

La CFDT, syndicat majoritaire, s’interroge aujourd’hui sur ce rachat par La Poste et ses conséquences sur l’emploi. Le déclin du nombre de chèques émis était amorcé au niveau national depuis 2007, et le volume des chèques traités par Extélia était déjà en chute libre pour la même année.

La perte des volumes de certains Grands Comptes (BNP – Paribas et de la Société Générale) a accentué le déclin d’Extélia.

La CFDT demande aujourd’hui à la Direction d’Etélia et du Groupe La Poste à rencontrer au plus vite les partenaires sociaux de l’entreprise pour négocier des mesures d’accompagnement et de reclassement de qualité (dans le Groupe La Poste) pour l’ensemble des salariés impactés par cette réorganisation.

Le slogan CFDT « Zéro chômeur » ne doit pas rester un vain mot. Si la société Extélia pour sa deuxième activité (back office, service client …) a reçu le 27 janvier 2011 le label « Responsabilité sociale pour son centre de relation client » la CFDT a décerné le même jour à Extélia pour son projet d’accompagnement social : « le label de l’irresponsabilité sociale ».

La CFDT interviendra auprès du Groupe La Poste pour qu’il assure pleinement son rôle d’entreprise socialement responsable et devra assumer pleinement son rôle dans cet échec.