Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Rapport de la cour des comptes sur La distribution postale
Communiqué de presse CFDT F3C n°1

Par Administrateur - 10 février 2016

La Cour des comptes semble découvrir que le volume de courrier est en chute libre et qu’il faut donc trouver des solutions pour compenser la baisse de chiffre d’affaires que cela représente.

Elle pointe du doigt la diminution du « nombre d’objets distribués par le facteur » et propose d’améliorer l’organisation du tri et de la relève du courrier. Pour le Palais de la rue Cambon, il faut améliorer la productivité des facteurs ! Pour ce faire, elle propose de multiplier les « boîtes à lettre collectives » et s’interroge sur l’intérêt de poursuivre l’acheminement des courriers en J+1. Pour rappel, les associations de consommateurs présentes au Haut Comité de suivi entre La Poste et l’état, qui s’est tenu fin novembre 2015 sous la présidence d’Emmanuel Macron, se sont dites satisfaites de la qualité de service rendu par les postières et les postiers.

La CFDT tient à informer les français sur le fait que La Poste n’a pas attendu que la Cour des comptes produise un rapport pour agir ! Ainsi, pour répondre à ces évolutions, les facteurs, comme l’ensemble des postiers en général, sont soumis à des réorganisations fréquentes et à une augmentation de leurs objectifs qui altèrent les conditions de travail, et comme le remarque la Cour, tout cela a des effets

négatifs sur l’absentéisme.

La Cour des comptes propose d’ouvrir un « débat public » pour redéfinir le service public postal attendu par les français, et la CFDT n’y est pas opposée. Mais dans le même temps, la Cour, par ses propositions, semble disposée à réduire d’entrée la qualité du service rendu au public.

Les citoyens apprécieront !