Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

93 journalistes et professionnels des médias tués en 2016

Par F3C CFDT - 03 janvier 2017

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ), qui représente 600.000 membres dans 140 pays, a Initiates file downloadpublié une liste de 93 journalistes et employés des medias tués en 2016 lors d’incidents liées à leur travail. Vingt-neuf autres journalistes ont péri dans deux accidents d'avion.

La FIJ compile la liste annuelle des journalistes et du personnel des médias tués à partir des informations de ses affiliés et d'autres sources crédibles, après avoir établi un lien clair ou raisonnable entre le meurtre et l'activité professionnelle de la victime. Bien que tous les efforts soient faits pour examiner tous les cas qui sont publiquement connus, la liste ne prétend pas inclure tous les meurtres de journalistes et de personnels des médias.

Bien que les chiffres pour 2016 soient en baisse par rapport aux années précédentes, la FIJ met en garde contre une certaine complaisance en pointant des menaces grandissantes, des intimidations, de l’autocensure, qui témoignent que les atteintes à la liberté de la presse restent à un niveau inquiétant. La FIJ est informée de la disparition de certains journalistes qui ont probablement été tués, mais il n'existe pas assez d'informations pour confirmer qu’ils soient morts. Un cas emblématique est la disparition du journaliste burundais Jean Bigirimana, dont le sort reste inconnu presque six mois après son disparition.