Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Convention collective Production cinéma : coup de bluff et coup de force

Par Administrateur - 10 février 2012

Lors d'une séance de négociations, un syndicat d'employeur, en lien avec un syndicat autonome et la CGT, a annoncé la rupture des négociations et la mise à la signature d'une convention parcellaire. Cette attitude est surprenante car rien n'obligeait à une telle précipitation.

Cette négociation est rendue difficile par la volonté de la profession de prendre en compte l'ensemble de la filière. En effet, les solutions à trouver ne sont pas faciles car elles nécessitent un équilibre, voire un compromis, qui n'est pas accepté par l'ensemble des parties.

Nous appelons l'ensemble des parties à revenir autour de la table pour terminer cette convention générale et tout faire pour la rendre applicable et appliquée.