Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Salaires dans le Cinéma : une négociation déloyale

Par Administrateur - 24 juin 2011

La F3C CFDT a pris l'initiative de saisir le ministère pour réactiver la Commission mixte paritaire de l'Exploitation cinématographique (CMP EC) qui ne s'était pas réunie depuis décembre 2010, la FNCF ayant profité de la désorganisation provoquée par la démission du représentant du ministère.

Une première rencontre entre les partenaires sociaux (sans la présence du représentant du ministère), le 31 mai 2011, a eu pour seul objet de fixer la date de début des négociations au 15 juin, alors que l'organisation patronale voulait entamer des discussions sans avoir remis les éléments nécessaires (seules les entrées du premier trimestre 2011). Devant l'insuffisance de ces informations, nous avons rappelé à la FNCF son obligation de présentation d'un rapport de branche. Cette demande semblant poser problème, nous avons ajourné la réunion estimant que les conditions loyales et sérieuses de négociations n'étaient pas réunies.

Le 15 juin 2011, nous rappelons, en présence de toutes les organisations syndicales, que malgré la situation de crise économique, le Cinéma connait encore une fois une année 2010 exceptionnelle (199,7 millions de spectateurs en 2009 et 206,5 millions de spectateurs pour 2010).

Lors de l'interruption de séance accordée par le ministère à la demande de la F3C, nous avons pu asseoir notre leadership dans la négociation. L'ensemble des syndicats de salariés s'est mis d'accord pour une demande commune portant sur :

- une augmentation générale des salaires de 2,5% ;

- revalorisation des bas salaires et des salaires des cadres ;

- dégel de la prime d'ancienneté sacrifiée sur l'autel de l'ARTT ;

- prime spécifique au poste de travail suite à l'introduction du numérique ;

- évolution de la grille de classification ;

- mise en place d'un accord sur une mutuelle de branche ;

- accord sur une évolution salariale et/ou évolution de carrière ;

- accord sur le paritarisme ;

- majoration pour le travail du dimanche.

Devant ces propositions, la FNCF reprécise les chiffres des entrées du 1er semestre 2011. Elle annonce pouvoir nous accorder une hausse de 1,5% assortie d'une clause de revoyure en novembre 2011 et refuse, dans un premier temps, les autres demandes.

Devant cette proposition inacceptable et autant d'ingratitude vis-à-vis des salariés qui subissent une surcharge de travail face à l'augmentation des entrées alors que les exploitants bénéficient de la grande forme de notre secteur, la F3C CFDT appelle donc les salariés du Cinéma à participer massivement à une journée d'actions, le 15 septembre 2011, date de la prochaine réunion de la CMP Exploitation cinéma, pour peser sur les revendications salariales du secteur.

 

Contact :

karim.geddi@gmail.com