Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Election du bureau du comité d’entreprise de Chronopost : les salariés floués !

Par Administrateur - 23 juin 2011

Du jamais vu !

Alors que les salariés de Chronopost se sont clairement prononcés pour une nouvelle majorité syndicale en votant à 27,5 % pour la CFDT, la direction de Chronopost s’asseoit sur les usages et ses principes en votant Force Ouvrière lors de l’élection du bureau du comité d’entreprise. Elle impose ainsi à ses collaborateurs les représentants syndicaux qui l’arrangent, elle ! Il s’agit là d’un véritable déni de démocratie.

Un air de printemps « Africain »

Chronopost, depuis près d’un quart de siècle, verrouille et bâillonne ses représentants du personnel, en imposant ses instances représentatives du personnel (IRP). Ces méthodes d’une autre époque ne peuvent plus perdurer au sein du Groupe La Poste.

Pour la CFDT, de tels agissements contre la démocratie doivent être bannis. Ce dictat d’une autre ère a provoqué une onde de choc chez le personnel de Chronopost. Aujourd’hui les organisations syndicales majoritaires doivent se rencontrer pour préparer les différentes actions à mener. Les prochains jours risquent d’être compliqués à gérer pour la direction de Chronopost.

Une Direction socialement irresponsable

Aujourd’hui, quelle direction peut se permettre d’avoir, outre ses concurrents, la majorité de ses salariés contre elle ?

Quelle image pour La Poste qui, par la voix de son Président, prône les valeurs du dialogue social et de démocratie ?

Dans quelques semaines, le Groupe La Poste mettra en place un référentiel déontologique sur l’ensemble de ses métiers et de ses filiales. Avec de tels agissements et ce, malgré sa bonne volonté, le Groupe La Poste va voir sa notation sociale bien écornée.

 

Contacts presse

Pierrick Le Guirrinec : 01 56 41 54 26 - 06 44 01 50 60 - pleguirrinec @f3c.cfdt.fr