Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Interpellation des députés européens sur la durée du congé maternité européen

Par Administrateur - 20 mai 2015

La F3C CFDT s’est associée à UNI EUROPA, la FSESP et la CES afin d’éviter que la directive sur le congé de maternité ne tombe dans les oubliettes au nom du programme REFIT. Celui-ci vise à rendre la législation de l'Union Européenne plus simple et vise à réduire les coûts induits par la réglementation, contribuant ainsi à la mise en place d'un cadre réglementaire clair, stable et prévisible, favorable à la croissance et à l'emploi.
La Commission européenne pense à abandonner l’adoption de la directive congé de maternité dans le cadre de la simplification de la législation européenne. Le projet de directive sur le congé de maternité, adopté en première lecture au Parlement européen en 2010 et bloqué au Conseil des ministres depuis presque quatre ans pourrait rester lettre morte. La directive de congé de maternité prévoit 20 semaines pleinement payées, une protection pour protéger l’emploi des femmes pendant leur congé maternité. En outre, elle étend ces droits au secteur du travail domestique et aux mères adoptives. Enfin, elle prévoit un congé de paternité payé à taux plein durant deux semaines.
La Commission européenne souhaite maintenant faire avorter le projet dans le cadre de son programme REFIT qui vise à simplifier la législation européenne. Dans un communiqué de presse daté du 18 juin, l'exécutif européen écrit, « la Commission considère comme une bonne pratique de gestion législative le fait de retirer des propositions bloquées en phase législative [...]. Il s'agit notamment de propositions concernant [. . . ] les travailleuses enceintes [. . . ] ».

La F3C CFDT a contacté les députés européens français afin de les interpeler. Retrouvez le courrier envoyé