Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Groupe de Presse du Crédit Mutuel :La CFDT pour le pluralisme éditorial porté par un projet économique

Par Administrateur - 05 janvier 2011

Avec la prise de contrôle du groupe Est Républicain en novembre dernier, le Crédit Mutuel est désormais à la tête du premier groupe français de presse quotidienne régionale avec une dizaine de titres et une diffusion payée de 1,2 millions d’exemplaires. La politique de réduction des coûts et notamment la « mutualisation des ressources à grande échelle » initiée par le pôle presse du Crédit Mutuel soulève l’inquiétude légitime des 4800 salariés concernés.

Avec la prise de contrôle du groupe Est Républicain en novembre dernier, le Crédit Mutuel est désormais à la tête du premier groupe français de presse quotidienne régionale avec une dizaine de titres et une diffusion payée de 1,2 millions d’exemplaires. La politique de réduction des coûts et notamment la « mutualisation des ressources à grande échelle » initiée par le pôle presse du Crédit Mutuel soulève l’inquiétude légitime des 4800 salariés concernés.

Télécharger 11CP01 Groupe Presse crédit Mutuel.pdf (270Kb)
 

Si une meilleure gestion maîtrisée est nécessaire pour redresser une situation économique difficile, les mesures imposées par la banque vont au-delà puisqu’après des mutualisations concernant l’informatique et la technique, le rédactionnel est concerné. Les droits d’auteurs sont bafoués et des échanges ont lieu entre titres sans négociation préalable. L’avenir est d’autant plus incertain que la polyvalence devient la règle et loin de la sécurisation des parcours et de l’innovation professionnelle, c’est la confusion et le mélange des genres qui règne et qui porte en germe la déqualification et la dégradation de la qualité rédactionnelle. Le credo des « convergences » guidées par les seuls intérêts financiers ne peut remplacer notre exigence concernant l’information et le pluralisme.

Un véritable dialogue social doit s’instaurer au niveau du groupe dans tout son ensemble. La F3C CFDT réaffirme qu’il ne peut y avoir d’avenir de la Presse sans un projet éditorial et économique durable. La qualité de nos journaux, ce sont d’abord les moyens matériels et moraux mis à disposition des salariés pour assurer un travail qualifié et exercer pleinement la mission d’information de nos concitoyens. Plutôt que d’agréger de nouvelles recettes publicitaires à moindre coût, nous voulons gagner de nouveaux lecteurs.