Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Réouverture de la négociation "classifications et conditions de travail" dans les centres d’appels

Par Administrateur - 31 janvier 2012

Après l’avoir interrompue pendant près de trois ans, le SP2C (syndicat patronal des Centres d’Appels) vient enfin de rouvrir cette négociation. Dès la première séance, la CFDT a rappelé sa position : « la CFDT aura une lecture globale concernant cette négociation. En clair, il n’est pas question pour nous de signer un accord sur les classifications, si nous n’obtenons aucune avancée sur les conditions de travail ». La CFDT a aussi rappelé les fondamentaux qu’elle entend défendre :

  • Concernant les classifications, il faut faire reconnaitre les évolutions fortes des métiers dans ce domaine. Aujourd’hui, les entreprises cherchent à recruter des téléconseillers sur un niveau BAC/BAC+2, les exigences techniques sont de plus en plus poussées,… Il n’est donc plus acceptable que ces salariés soient rémunérés au SMIC avec seule perspective le SMIC…
  • Concernant les conditions de travail, nous avons fixé quelques priorités. La CFDT ne peut plus accepter un délai de carence maladie de huit jours. Il faut également pouvoir discuter des temps de pause qui tendent à devenir dans les centres d’appels « une variable de réduction des coûts ». Voici donc quelques pistes que la CFDT portera durant toute la durée de cette négociation qui s’annonce longue et difficile.