Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Carton rouge pour les salaires dans la branche du Sport  !
Communiqué de presse

Par F3C CFDT - 26 janvier 2018

La CFDT, première organisation syndicale dans la branche du Sport avec 42,29 %, n’a pas signé en mai 2017 l’avenant de la CCNS augmentant les minima salariaux. La revalorisation, en deux temps, ne permettait pas de prendre une marge suffisante sur le SMIC pour le premier niveau de classification (seulement 1 euro).

L’augmentation du SMIC le 1er janvier 2018 de 1,24 % met le premier niveau de classification en dessous du SMIC de 17,26 euros pour un temps plein. Le 1er avril prochain, après la nouvelle augmentation du salaire minimum conventionnel prévu, le premier niveau de salaire dans le sport sera toujours inférieur au SMIC de 5,41 euros.

Contrairement à la FNASS et à la CGT, signataires de l’avenant, la CFDT avait dénoncé l’insuffisance de l’augmentation et le manque de vision sur le long terme des organisations employeurs. Pour notre organisation, les salariés du sport méritent un salaire décent sans que l’augmentation du SMIC nous contraigne à négocier son rattrapage.

Alors que les Jeux Olympiques 2024 sont en perspective et face au ridicule de la situation, la CFDT a demandé la réouverture des négociations salariales dans la branche du Sport.