Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Le SABBE contre-attaque !

Par Administrateur - 28 septembre 2011

Le Syndicat des arbitres de Basket Ball élite (SABBE) se bat actuellement pour être reconnu par la Fédération française de Basket Ball (FFBB) qui bafoue les droits de ses arbitres.

Nouvellement créé, le Syndicat des arbitres de Basket Ball élite (SABBE) exige de la Fédération française de Basket Ball (FFBB) :

- d’être reconnu représentatif au sein de la Commission d’évaluation et de désignation des arbitres de haut niveau (CEDAHN), gérée par la FFBB ;

- de pourvoir le poste de Directeur national de l’arbitrage, laissé vacant depuis le mois de juin 2011.

Devant le refus répété de la Fédération française de Basket Ball de reconnaître et de dialoguer avec le SABBE a fini par décider de ne pas prendre part à l’arbitrage des rencontres de préparation, à compter du lundi 12 septembre 2011.

La F3C CFDT considère les demandes du SABBE comme légitimes et constructives.

Aujourd’hui, la FFBB refuse catégoriquement d’entamer un quelconque dialogue avec les représentants du syndicat des arbitres de haut niveau français.

La F3C CFDT dénonce ici la non reconnaissance d’une organisation syndicale, pourtant représentative de la quasi-totalité des membres de l’arbitrage de haut niveau en France. En effet, comment cautionner, en France, qu’un Président de Fédération, employeur et donneur d’ordre, bafoue sciemment le dialogue social.

De plus, la F3C CFDT s’indigne de la mise en œuvre par la Fédération française de Basket Ball d’une machination visant à faire signer des contrats à des arbitres étrangers dans l’unique but de remplacer les arbitres français grévistes ! Il n’est plus possible, au 21ème siècle, de permettre un tel déni du droit de grève, droit pourtant de valeur constitutionnelle et inscrit dans le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

Pour preuve, une « convention de collaboration et d’échange » a été envoyée aux fédérations étrangères de Basket Ball par la FFBB afin de bénéficier de la mise à disposition de leurs arbitres. Ces pratiques sont d’un autre temps !

La position actuelle des responsables du Basket Ball français ne peut se conjuguer avec les valeurs prônées par le Sport et l’Olympisme, valeurs que la FFBB revendique par la reconnaissance du Basket Ball comme sport olympique.

Ces valeurs ne doivent pas être celles du président de la Fédération française de Basket Ball, qui use de manœuvres et d’intimidations auprès des arbitres français dans le seul but de briser leur mouvement. Ainsi, des arbitres français désignés pour des rencontres de coupe d’Europe se sont vus retirer leurs désignations par l’organe européen du Basket Ball la semaine dernière !

Sans doute aveuglé par l’excellente performance de l’équipe de France lors de l’Euro en Lituanie, qu’il convient de féliciter chaleureusement ici, le positionnement choisi par des hauts responsables de la FFBB nuit à l’ensemble des acteurs du Basket Ball français que sont les joueurs, les éducateurs, les dirigeants bénévoles, les arbitres, etc… qui ne doivent aucunement se reconnaître dans la perspective d’un tel entêtement à refuser le dialogue avec un de ces acteurs.

La dernière preuve en date de cet entêtement, est le refus par le Bureau Fédéral de la Fédération Française de Basket-Ball de recevoir le SABBE afin que celui-ci puisse exposer ses arguments au cours de sa réunion du 23 septembre 2011. Il a ainsi été décidé de rejeter en bloc toutes demandes du SABBE.

Par ailleurs, la FFBB va même, par communiqué de presse, jusqu’à accuser directement le SABBE de faire pression sur les clubs et les arbitres eux-mêmes ! Bien évidemment le Président de la Fédération ne peut avancer aucune preuve de ses dires car celles-ci n’existent pas. Par contre, il n’en est pas de même pour les arbitres que représente la SABBE. Preuves à l’appui (écrit du Président de la Fédération en pièce-jointe).

Les pratiques que nous dénonçons d’une fédération délégataire du ministère des Sports envers son corps arbitral ne doit pas laisser indifférent celui-ci.

La F3C CFDT condamne les méthodes employées par le président de la Fédération Française de Basket Ball et réitère son soutien au Syndicat des arbitres de Basket Ball élite. En effet, ce dernier cherche avant tout à dialoguer et être reçu officiellement, sans avoir à faire l’objet de menaces et d’intimidations.

Il est dommageable que le SABBE ait recours à la grève, qui nous le rappelons, oblige à entamer des négociations comme le prévoit l’article L.2512-2 du Code du travail.

Cette situation n’a que trop duré et il est primordial, pour l’ensemble des acteurs du Basket Ball français, que puisse être trouvée une issue favorable à ce conflit, voulue par ceux qui ne reconnaissent pas la démocratie sociale.

 

Contacts :

Jérôme Morin - F3C CFDT : 06 10 62 79 46 ou 06 08 83 82 85 jmorin@f3c.cfdt.fr

René Fontanarava - F3C CFDT : rfontanarava@f3c.cfdt.fr