Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

France Télécom Orange - Abaissement du dividende de 40% : une rupture salutaire

Par Administrateur - 26 octobre 2012

F3C CFDT - Communiqué n°39 - Paris, le 26/10/12 à 11h10

France Télécom Orange
Abaissement du dividende de 40% : une rupture salutaire

Les résultats du 3ème trimestre annoncés par France Télécom préfigurent l’atteinte de l’objectif de 8 milliards de cash flow. Ces résultats ne doivent pas occulter la baisse du chiffre d'affaire qui est bien réelle. Ils démontrent cependant que la riposte de l’entreprise à l’arrivée d’un 4ème opérateur, rendue possible par la mobilisation du personnel, a permis de stabiliser les pertes, puis d’entamer une reconquête du parc client.

Les dernières annonces sur l'emploi avaient suscité une réelle inquiétude comme nous le soulevions dans notre communiqué du 4 octobre 2012. Avec l’annonce d’un dividende à 0.80€, la CFDT attend que les marges de manoeuvres ainsi dégagées permettent non seulement les investissements indispensables mais surtout une politique volontariste, qualitative et quantitative, sur l’emploi dans la continuité du contrat social.

Comme nous le portons depuis longtemps, les solutions ne peuvent provenir seulement de l’adaptation de la stratégie de l’entreprise et des salariés. L’ensemble des parties prenantes doit supporter l’effort nécessaire, après plusieurs années de libéralisation excessive du secteur, sans analyse des conséquences sociales et économiques.

C’est pourquoi nous revendiquons une politique responsable assurant l’avenir de l’entreprise et de ses salariés, avenir impossible sans maintien d’un haut niveau d’investissements dans le très haut débit fixe ou mobile et dans l’innovation. Ainsi, la CFDT juge positivement le changement de stratégie sur la politique du dividende.
Une telle rupture est aussi à mettre au crédit de son principal actionnaire, l'Etat, qui semble avoir pris la mesure des difficultés rencontrées par les opérateurs télécoms. Gageons que la CFDT a été entendue au travers de ses multiples interventions auprès du gouvernement.

Télécharger le communiqué