Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Free : quelles conséquences sur l’emploi ?

Par Administrateur - 03 mai 2012

L’arrivée de Free en tant que quatrième opérateur de téléphonie français fait couler beaucoup d’encre dans les journaux. Pour la CFDT, la « guerre économique» entre opérateurs ne doit pas servir de prétexte aux entreprises du secteur pour ajouter encore une pression plus grande aux salariés des télécoms. Si FREE SAS n’a jamais été un « champion » au niveau du dialogue social, l’arrivée du quatrième opérateur ne peut en aucun cas justifier que les autres opérateurs aillent vers du moins disant en matière de dialogue social ni qu'une pression supplémentaire soit exercée sur leurs salariés qui ne sont en rien responsables de la politique de leurs patrons. Les annonces de parts et d’autres d’un durcissement sur l’emploi et d’un arrêt des recrutements à venir force la CFDT à s’interroger sur la capacité d'anticipation des principaux acteurs du secteur. L'arrivée d'un quatrième opérateur est connue de tous depuis 4 ans. La CFDT, en tant que première organisation syndicale dans le secteur des télécommunications s’attachera à défendre l’emploi et les conditions de travail de tous les salariés du secteur quelle que soit leur entreprise.