Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

ORANGE - La CFDT opposée à une réduction de la part de l'Etat dans le capital

Par Administrateur - 01 octobre 2014

Communiqué de presse n°18 du 1er octobre 2014141001-Vign-14CP18 

Erosion des parts de l'état dans le capital d'Orange : un manque de vision stratégique !

Dans le cadre de sa dernière revue de portefeuille, l’Etat vient de décider de vendre 1,9% du capital d’Orange. Cette cession d’actifs démontre un manque de vision stratégique à long terme au profit d’une opération ponctuelle et strictement financière. Dans le contexte de consolidation du secteur européen des télécommunications, Orange a besoin d’un actionnaire public stable et puissant pour le mettre à l’abri de toute tentation d’OPA.
La CFDT s’est toujours opposée à une réduction de la part de l’Etat dans l’entreprise. L’Etat doit rester l’actionnaire majoritaire d’Orange pour impulser et soutenir une politique d’aménagement du territoire, notamment pour résorber la fracture numérique.