Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

ORANGE - Reconnaissance à Orange: Enfin du concret grâce à un accord signé par la CFDT

Par F3C CFDT - 23 février 2017

La CFDT a signé le 20 février 2017 un accord sur la « reconnaissance des compétences et des qualifications des salariés acquises au cours du parcours professionnel » avec deux autres organisations syndicales, la CFE-CGC et FO-COM (représentant au total 55,31 % des suffrages exprimés aux dernières élections professionnelles).

Un engagement d’Orange attendu depuis 2014

La CFDT demandait depuis plus de 3 ans une négociation sur la reconnaissance (suite à un engagement pris par l’entreprise dans l’accord GPEC signé en 2014), pour donner à chaque salarié une vision sur ses possibilités d’évolution de carrière, avec un réel impact sur la fiche de paie.

Durant près de 2 ans, la négociation a permis à la CFDT de faire valoir ses revendications, après avoir écouté les salariés, cadres et non cadres, dans les services. Ce travail s’est réalisé en prenant également en compte les mauvais résultats sur le thème de la  «reconnaissance » dans le Baromètre Social à Orange.

Avec cet accord, la CFDT estime qu’un nouveau système de reconnaissance se met enfin en place à Orange, basé sur les compétences, donnant à chacun plus de possibilités de reconnaissance salariale et de promotions dans sa carrière.

Un nouvel accord pour tous les salariés

Ce nouvel accord pour tous les salariés, quel que soit leur statut, intègre :

- Des reconnaissances financières fortes.

- De la transparence dans la reconnaissance des compétences.

- Le manager au coeur de la montée en compétence.

- Le salarié en tant qu’acteur de son parcours professionnel.

- Des opportunités plus fréquentes de reconnaissance.

- Une enveloppe financière à la hauteur des ambitions de l’accord.

Il y avait pour la CFDT durant la négociation deux aspects fondamentaux :

- Que les bandes de la convention collective des télécommunications (CCNT) et le système de classification de la fonction publique, demeurent une référence, ce qui est le cas.

- De proposer un processus de reconnaissance qui soit identique dans ses principes pour les Contractuels et les Fonctionnaires d’Orange, ce qui est aussi le cas.

Dans cet accord, la CFDT a obtenu la création d’un dispositif « structurant » dans la mise en oeuvre : le Comité Technique d’Evolution des Métiers, qui réunira la direction et l’ensemble des Organisations syndicales pour examiner chacun des principaux métiers, les niveaux de paliers par métier, les évolutions de ces métiers, en ayant également une vue de la classification des métiers. Ce Comité est un outil indispensable pour définir les critères qui s’appliqueront sur l’ensemble du territoire national.

Ce nouvel accord met en place une nouvelle manière de reconnaître l’implication quotidienne des salariés et leur montée en compétence dans un contexte de profonde évolution des métiers de l’entreprise, et la CFDT sera vigilante sur les principes de mise en oeuvre dès 2017 (il est indispensable que les managers et RH de proximité comprennent et expliquent l’accord afin qu’une juste reconnaissance se mette en place).

Une brique complémentaire au sein du dialogue social à Orange

Depuis la signature en 2010 des accords sur les Mobilités et sur l’Organisation du Travail à Orange, de l’accord Télétravail en 2013, de l’accord GPEC en 2014, et de l’accord Intergénérationnel de 2015, ce nouvel accord sur la « Reconnaissance » est la dernière brique nécessaire au sein du dialogue social à Orange sur les sujets d’emploi et d’organisation des activités en France en complément des accords sur « le Numérique » de septembre 2016, « l’évaluation de la Charge de Travail » de juin 2016.