Aller au menu Aller au contenu
CFDT F3C :

Résultats annuels 2011 et perspectives de France Télécom Orange : Encourageant pour la CFDT

Par Administrateur - 22 février 2012

F3C CFDT - Communiqué n°06 - Paris le 22/02/12 à 15H20

Résultats annuels 2011 et perspectives de France Télécom Orange :
Encourageant pour la CFDT

La performance économique du Groupe France Telecom en 2011 est, pour la CFDT, un signe fort dans la poursuite des engagements en faveur de l’emploi, des investissements et de l’innovation, mais aussi l’assurance que les ambitions sociales doivent être accentuées en 2012. En effet, dans un contexte de crise économique général et politique dans certains pays où le Groupe est implanté, et dans un contexte réglementaire et concurrentiel difficile en France, les résultats du Groupe s’avèrent satisfaisants avec un Chiffre d’Affaire stable et des investissements en progression.

La CFDT se félicite donc de la confirmation des engagements en matière d’investissement et d’innovation ainsi que de la volonté affichée de poursuivre la logique de rénovation sociale dont on commence à percevoir les effets positifs sur le terrain. La confirmation des 10 000 embauches en cours en France y contribuera.

La CFDT approuve également la volonté affichée de maitrise de la dette et une première inflexion à la politique de rémunération des actionnaires. Certes l’entreprise, forte de la qualité de ses résultats, maintient son engagement de distribuer au titre de l’année 2011 un montant fixe d’un euro quarante (1,40) par action, dont on a pu hélas constater l’inefficience au regard du cours de l’action.Mais, en revanche, pour Laurent RICHE (Délégué Syndical Central CFDT), « le renoncement du recours au rachat d’action dans le cadre de la vente d’Orange Suisse, ainsi que l’abandon du taux nominal pour une part du revenu généré par l’entreprise (même si nous le jugeons encore trop important) nous paraissent des signes positifs. »

Concernant la question de l’arrivée du 4ème opérateur sur le marché des mobiles, qu’est Free, la CFDT estime qu’il appartient au gouvernement et au régulateur d’examiner et de faire respecter les conditions relatives à l’octroi des licences. De plus, elle estime que la réponse fondamentale de l’entreprise à des stratégies low cost doit d’abord s’appuyer sur la qualité du service et le développement de services innovants au bénéfice de tous. Pour Mélanie LE CHEVALIER représentante CFDT au comité central d’entreprise « il faut s’appuyer sur le réseau de proximité : les différentes boutiques Orange pour accompagner les clients. La qualité des différents services clients, y compris en ligne, doivent être des éléments différenciant s’appuyant ainsi sur les valeurs historiquement portées par le personnel d’Orange. »

Télécharger le communiqué de presse